Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JARDINS PAYSAGERS DES HOTELS

COUP DE CŒUR - SO LANDSCAPE

Hôtel THE CHEDI - MUSCAT - OMAN .

Une oasis de grand luxe au nord de Mascate le long d'une plage de sable blond .
Un établissement signé GHM.
5 ***** 158 chambres et suites dans une palmeraie .
THE CHEDI - MUSCAT - OMAN

Une oeuvre d'art de l'équipe d'architectes de Malaisie "Denniston international Architects and planners " et Jean Micheler Gathy de 2003. ( Aga Khan Award for architecture and project Architect 2007)

Situé sur la magnifique plage de Boushar à Oman, où les eaux claires du Golf reflètent des images des chaînes de montagne glorieuse, The Chedi Muscat est une oasis de mysticisme et de luxe.

The Chedi Muscat est membre des Leading Hotels of the World .

credits photos " Denniston - Kuala Lumpur - Malaisiecredits photos " Denniston - Kuala Lumpur - Malaisie
credits photos " Denniston - Kuala Lumpur - Malaisiecredits photos " Denniston - Kuala Lumpur - Malaisie
credits photos " Denniston - Kuala Lumpur - Malaisiecredits photos " Denniston - Kuala Lumpur - Malaisie

credits photos " Denniston - Kuala Lumpur - Malaisie

Des Lignes épurées et des jardins Zen bordés de bassins et de fontaines, jeux de perspectives et lumières étudiées, tout invite au repos de l'œil et de l'âme.
Du bois exotique et des tissus soyeux et colorés apportent une note orientale voluptueuse à ce décor minimaliste.
Une piscine de 103 mètres de long, l'une des plus belle du Moyen Orient.
The Chedi est une oasis de luxe et de sérénité.

Luxe discret et jardins japonais de pierres et d'eau habillent ce magnifique complexe qui se compose d’un bâtiment principal et de pavillons de un ou deux étages répartis dans le grand parc (8,5 ha).

« La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. » de Kate Chopin - Extrait du L’Eveil « La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. » de Kate Chopin - Extrait du L’Eveil
« La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. » de Kate Chopin - Extrait du L’Eveil « La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. » de Kate Chopin - Extrait du L’Eveil
« La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. » de Kate Chopin - Extrait du L’Eveil « La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. » de Kate Chopin - Extrait du L’Eveil

« La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. » de Kate Chopin - Extrait du L’Eveil

Les jardins de l'hôtel n'ont pas l'exubérance des jardins tropicaux mais tout est dans la simplicité , avec peu de variétés végétales , le recours aux espaces minéraux ( hard landscaping) et l'utilisation des perspectives qui est est liée au principe de miniaturisation : en jouant sur la taille des éléments proches et lointains (par exemple, en plaçant de grands arbres au premier plan et des arbres plus petits à distance), il est possible de donner l’illusion d’espace à certaines zones du jardin.

Au contraire de la perspective occidentale, reposant sur un plan horizontal et un point de fuite, la perspective du jardin zen ou du jardin d'Islam repose sur le « principe des trois profondeurs » de la peinture chinoise , avec un premier plan, un plan intermédiaire, et un plan lointain. Les vides entre plans sont occupés par des plans d’eau, de mousse, de sable ou de galets .

Traduit par Washington Irving, in Contes de l’Alhambra, 1829  "Combien est beau ce jardin, ce jardin où les fleurs de la terre rivalisent d’éclat avec les astres des cieux. À cette vasque d’albâtre pleine d’une eau cristalline, que peut-on comparer ? Seule la lune dans toute sa splendeur, brillant au milieu de l’éther sans nuage"Traduit par Washington Irving, in Contes de l’Alhambra, 1829  "Combien est beau ce jardin, ce jardin où les fleurs de la terre rivalisent d’éclat avec les astres des cieux. À cette vasque d’albâtre pleine d’une eau cristalline, que peut-on comparer ? Seule la lune dans toute sa splendeur, brillant au milieu de l’éther sans nuage"
Traduit par Washington Irving, in Contes de l’Alhambra, 1829  "Combien est beau ce jardin, ce jardin où les fleurs de la terre rivalisent d’éclat avec les astres des cieux. À cette vasque d’albâtre pleine d’une eau cristalline, que peut-on comparer ? Seule la lune dans toute sa splendeur, brillant au milieu de l’éther sans nuage"Traduit par Washington Irving, in Contes de l’Alhambra, 1829  "Combien est beau ce jardin, ce jardin où les fleurs de la terre rivalisent d’éclat avec les astres des cieux. À cette vasque d’albâtre pleine d’une eau cristalline, que peut-on comparer ? Seule la lune dans toute sa splendeur, brillant au milieu de l’éther sans nuage"
Traduit par Washington Irving, in Contes de l’Alhambra, 1829  "Combien est beau ce jardin, ce jardin où les fleurs de la terre rivalisent d’éclat avec les astres des cieux. À cette vasque d’albâtre pleine d’une eau cristalline, que peut-on comparer ? Seule la lune dans toute sa splendeur, brillant au milieu de l’éther sans nuage"Traduit par Washington Irving, in Contes de l’Alhambra, 1829  "Combien est beau ce jardin, ce jardin où les fleurs de la terre rivalisent d’éclat avec les astres des cieux. À cette vasque d’albâtre pleine d’une eau cristalline, que peut-on comparer ? Seule la lune dans toute sa splendeur, brillant au milieu de l’éther sans nuage"

Traduit par Washington Irving, in Contes de l’Alhambra, 1829 "Combien est beau ce jardin, ce jardin où les fleurs de la terre rivalisent d’éclat avec les astres des cieux. À cette vasque d’albâtre pleine d’une eau cristalline, que peut-on comparer ? Seule la lune dans toute sa splendeur, brillant au milieu de l’éther sans nuage"

Le résultat est superbe avec l'utilisation d'un maillage géométrique des palmiers dattiers ,des agrumes , des haies basses taillées , des graminées et des éléments d'ornements.

Arbres symboles : le cyprès symbolise la mort, l’éternité, l’amandier la vie, le palmier-dattier la fécondité.

L'essentiel de l'espace est occupé par les fontaines et rigoles qui distribuent l’eau en l’économisant et la recyclant. Les buis taillés sont utilisés pour leur exceptionnelle sobriété et leur résistance. Les pavements sont travaillés pour exploiter les rais de lumière qui percent le feuillage. On privilégie la variété des matériaux et des textures, céramiques vernissées et marbres sont combinées avec les galets blancs et la pierre.

« Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku « Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku
« Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku « Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku
« Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku « Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku « Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku
« Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku « Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku

« Le bleu de la mer est sans limite. » de Santoka - Extrait du Zen, saké, haïku

Tag(s) : #Hôtel The Chedi - Muscat - Oman, #MOYEN ORIENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :