Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JARDINS PAYSAGERS DES HOTELS

COUP DE CŒUR - SO LANDSCAPE

TANJUNG RHU RESORT - ILE DE LANGKAWI - MALAISIE

Au Nord de l'île de langkawi davant un panorama marin unique
5 ***** 136 chambres et Spa

La Malaisie étant une mosaïque des cultures islamiques, hindouistes et bouddhistes, la variété de la musique malaisienne résulte naturellement d'appropriations de nombreuses musiques extérieures : indonésienne, thaïlandaise, philippine et chinoise. De surcroît, les nombreux immigrants ont apporté leurs propres musiques.

La Malaisie étant une mosaïque des cultures islamiques, hindouistes et bouddhistes, la variété de la musique malaisienne résulte naturellement d'appropriations de nombreuses musiques extérieures : indonésienne, thaïlandaise, philippine et chinoise. De surcroît, les nombreux immigrants ont apporté leurs propres musiques.

TANJUNG  RHU  RESORT - MALAISIE

Au nord-ouest de la Malaisie, à la limite de la frontière thaï, s'étend un archipel de 99 îles féeriques, les îles de Langkawi, ancien repaire de pirates bercé par les mythes et les légendes. Lesîles de Langkawi offrent des paysages resplendissants, sauvages et fantasmatiques : de hautes falaises surmontées de forêts vierges plongent dans la mer, découpant criques, baies et grottes inaccessibles.

Cet hôtel, c'est avant tout un magnifique panorama marin , avec une plage de 1,5km et deux îlots rocheux qui emergent d'une eau turquoise de la mer d'Adaman et en fond de panorama, les montagnes thailandaises.

Un hôtel dans un écrin de verdure tropicale à l'extérieur, avec les mangroves ,comme à l'intérieur.

Bâti en cercle en 1996, il a fait l'objet de nombreuses rénovations dans les bâtiments et dans les jardins.

« Le soleil change souvent d’horizon et de théâtre, afin que la privation le fasse désirer quand il se couche, et que la nouveauté le fasse admirer quand il se lève. » de Baltasar Gracian y Morales « Le soleil change souvent d’horizon et de théâtre, afin que la privation le fasse désirer quand il se couche, et que la nouveauté le fasse admirer quand il se lève. » de Baltasar Gracian y Morales

« Le soleil change souvent d’horizon et de théâtre, afin que la privation le fasse désirer quand il se couche, et que la nouveauté le fasse admirer quand il se lève. » de Baltasar Gracian y Morales

TANJUNG  RHU  RESORT - MALAISIE

Les aménagements paysagers (hard and soft landscaping) sont l'oeuvre duLandmark group (Landmark Group Pty Ltd. Australie)

Don Monger has an extensive background in Landscape Architectural design and construction. His reputation as a design visionary began in the 1966’s when he introduced the ‘natural’ swimming pool and progressively the ‘resort beach pool’ to Australian shores. His recent work, reflective of contemporary design trends towards more formal styles has won accolades with large hotel and resort clients in the Australasian and pacific regions.

La tolérance n'est pas une position contemplative. C'est une attitude dynamique, qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ceux qui veulent être tolérant". Race et histoire (1952), Claude Lévi-Strauss, éd. Folio, coll. Essais, 1989La tolérance n'est pas une position contemplative. C'est une attitude dynamique, qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ceux qui veulent être tolérant". Race et histoire (1952), Claude Lévi-Strauss, éd. Folio, coll. Essais, 1989La tolérance n'est pas une position contemplative. C'est une attitude dynamique, qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ceux qui veulent être tolérant". Race et histoire (1952), Claude Lévi-Strauss, éd. Folio, coll. Essais, 1989
La tolérance n'est pas une position contemplative. C'est une attitude dynamique, qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ceux qui veulent être tolérant". Race et histoire (1952), Claude Lévi-Strauss, éd. Folio, coll. Essais, 1989

La tolérance n'est pas une position contemplative. C'est une attitude dynamique, qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ceux qui veulent être tolérant". Race et histoire (1952), Claude Lévi-Strauss, éd. Folio, coll. Essais, 1989

TANJUNG  RHU  RESORT - MALAISIE

L'hibiscus rouge est la fleur emblématique de Malaisie. Cette belle fleur rouge est connue non seulement pour sa beauté mais aussi pour son utilisation alimentaire et médicinale (diurétique, sédative et hypotensive, voire laxative).
En Malaisie, elle est présente sur certaines pièces de monnaie, fait partie de la décoration locale et de la culture folklorique.

Le Durian (prononcer durja) ou Durion (prononcer dyrion), Durio zibethinus (Murray) est aussi emblématique de Malaisie, un arbre tropical à feuillage persistant de la famille des Bombacaceae ou des Malvaceae qui produit des fruits comestibles.Il est connu pour son goût particulier et sa forte odeur

L'écrivain féru de gastronomie et de voyages Richard Sterling a employé des mots bien plus durs (mais pas faux) :

« … son odeur peut être décrite comme celle des excréments de porc, de térébenthine et d'oignons, le tout garni par une vieille chaussette. On peut le sentir loin à la ronde. Le fruit est interdit dans certains établissements comme les hôtels, les métros et les aéroports (y compris les bagages à main et autres valises, accompagnés ou non), ainsi que les transports publics du sud-est asiatique. »

Un voyage s'inscrit simultanément dans l'espace, dans le temps, et dans la hiérarchie sociale. Chaque impression n'est définissable qu'en les rapportant solidairement à ces trois axes, et comme l'espace possède à lui seul trois dimensions, il en faudrait au moins cinq pour se faire du voyage une représentation adéquate". Tristes Tropiques, Claude Lévi-Strauss.Un voyage s'inscrit simultanément dans l'espace, dans le temps, et dans la hiérarchie sociale. Chaque impression n'est définissable qu'en les rapportant solidairement à ces trois axes, et comme l'espace possède à lui seul trois dimensions, il en faudrait au moins cinq pour se faire du voyage une représentation adéquate". Tristes Tropiques, Claude Lévi-Strauss.Un voyage s'inscrit simultanément dans l'espace, dans le temps, et dans la hiérarchie sociale. Chaque impression n'est définissable qu'en les rapportant solidairement à ces trois axes, et comme l'espace possède à lui seul trois dimensions, il en faudrait au moins cinq pour se faire du voyage une représentation adéquate". Tristes Tropiques, Claude Lévi-Strauss.

Un voyage s'inscrit simultanément dans l'espace, dans le temps, et dans la hiérarchie sociale. Chaque impression n'est définissable qu'en les rapportant solidairement à ces trois axes, et comme l'espace possède à lui seul trois dimensions, il en faudrait au moins cinq pour se faire du voyage une représentation adéquate". Tristes Tropiques, Claude Lévi-Strauss.

TANJUNG  RHU  RESORT - MALAISIE

L'architecte paysagiste a privilégié des compositions luxuriantes à tous les étages des massifs et sous une couverture de cocotiers et de filao ( casuarina) de bords de rivages.

Il a aussi mis en pratique la conviction que l'oeil humain aime s'attarder sur des formes empreintes de douceur.

Le Filao (Casuarina equisetifolia) est un arbre d'origine australienne de la famille des Casuarinacées présent également sur les côtes d'Indonésie, de Malaisie, des îles du Pacifique et des Mascareignes ainsi qu'aux Antilles.

L'image d'une jungle exubérante est partout présente aux abords des lieux privatifs, des trois piscines et des bassins;

Les bassins à débordement se prolongent visuellement sur la mer , encadrés des plus beaux spectacles de végétation constitués des palmiers nains , des Héliconias , des Crotons , des cordylines , des Hibiscus , des Frangipaniers odorants, des Pandanus et autres variétés polychromatiques .

Le concept de piscine à débordement serait originaire de Bali, et serait inspiré des rizières en terrasses.

Les palettes sont simples, toujours à l'échelle du piéton mais le résultat est toujours une atmosphère "dramatiquement Zen ".

« Si l’Equateur, les tropiques et les frontières n’étaient pas des lignes imaginaires, on se prendrait sans cesse les pieds dedans, on tomberait et on se ferait très mal. » de François Cavanna « Si l’Equateur, les tropiques et les frontières n’étaient pas des lignes imaginaires, on se prendrait sans cesse les pieds dedans, on tomberait et on se ferait très mal. » de François Cavanna
« Si l’Equateur, les tropiques et les frontières n’étaient pas des lignes imaginaires, on se prendrait sans cesse les pieds dedans, on tomberait et on se ferait très mal. » de François Cavanna

« Si l’Equateur, les tropiques et les frontières n’étaient pas des lignes imaginaires, on se prendrait sans cesse les pieds dedans, on tomberait et on se ferait très mal. » de François Cavanna

« Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue...  » de Charles Morgan« Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue...  » de Charles Morgan« Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue...  » de Charles Morgan

« Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue... » de Charles Morgan

« Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur, et rien d’autre.  » de Paul Eluard
« Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur, et rien d’autre.  » de Paul Eluard
« Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur, et rien d’autre.  » de Paul Eluard

« Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur, et rien d’autre. » de Paul Eluard

L'architecte paysagiste sculpte la nature, adoucit les angles et offre couleurs et mouvements aux paysages qu'il dessine ; il raconte sa prédilection pour les palmiers, fougères, bambous, plantes grimpantes, couvre-sol et tous les ornements de statue, jarres, luminaires ...qu'il place toujours avec grand soin sur des tapis de plantes couvre sols comme les Hemigraphis aux feuillages argent , les Althernantera dorés, les Irésines , Wedelia jaune et Alpinia purpurata.

Les grimpantes comme les genres Monstera et Philodendron ajoutent beaucoup à la qualité esthétique de ce jardin tropical, les lianes Thunbergia, Strongylodon et Quisqualis indica aux fleurs oranges.

Le fin Schefflera qui peut grimper à 15 mètres et le figuier grimpant ( Ficus pumila) est capable de couvrir l'ensemble d'un édifice.

Quelques Bromeliacés , bambous et fougères nid d'oiseau et autres épiphytes complètent les tableaux.

Les jardins d'eau tiennent une grande place dans le paysage créé, utilisés comme contrepoints rafraichissants d'une architecture moderne aux formes plus rigides et dans un autre registre les pièces d'eau sont riches pour leur faculté à refléter l'environnement diurne ou nocturne.

Les plantes tapissantes couvre sols..."Une plante est un monument plus durable qu'une médaille ou qu'un obélisqueLes plantes tapissantes couvre sols..."Une plante est un monument plus durable qu'une médaille ou qu'un obélisqueLes plantes tapissantes couvre sols..."Une plante est un monument plus durable qu'une médaille ou qu'un obélisque
Les plantes tapissantes couvre sols..."Une plante est un monument plus durable qu'une médaille ou qu'un obélisqueLes plantes tapissantes couvre sols..."Une plante est un monument plus durable qu'une médaille ou qu'un obélisqueLes plantes tapissantes couvre sols..."Une plante est un monument plus durable qu'une médaille ou qu'un obélisque

Les plantes tapissantes couvre sols..."Une plante est un monument plus durable qu'une médaille ou qu'un obélisque

«Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde". (Bouddha)
«Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde". (Bouddha)«Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde". (Bouddha)

«Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde". (Bouddha)

Tag(s) : #Tanjung Rhu resort - Malaisie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :