Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NOVOTEL GOLF RESORT - BOGOR - INDONESIE

JARDINS PAYSAGERS DES HOTELS

COUP DE CŒUR - SO LANDSCAPE

NOVOTEL BOGOR GOLF RESORT & CONVENTION CENTER

BOGOR - INDONESIE

A 45 minutes de Djakarta , 179 chambres dans un parc de 5 hectares et au milieu du Bogor Raya golf 18 trous
4****
source "tropical paradise"Bill bensley et Tan Hock Bengsource "tropical paradise"Bill bensley et Tan Hock Beng

source "tropical paradise"Bill bensley et Tan Hock Beng

NOVOTEL GOLF RESORT - BOGOR - INDONESIE

Cet hôtel est l'oeuvre des ateliers d'architecture Bill Bensley et Lek Bunnag, d'une architecture pure et simplement géométrique d'un bâtiment de style colonial de 165 m sur 5 niveaux mais le fractionnement des lignes horizontales et la richesse des textures donnent une impression d'un bâtiment de 2 niveaux , aidés pour cela par la complexité des formes végétales qui accompagnent le bâti.

Les bosquets de Durian , la longue piscine et les circulations d'eau ponctuent et fluidifient l'architecture .

Sur la tête de ce monde d'en bas, comme pour l'abriter du soleil, ondulant en saules, en lianes, ou se balançant en palmiers, les majectueuses gorgones de plusieurs pieds font, avec les arbres nains de l'isis, une forêt". La Mer (1861)  Jules Michelet
Sur la tête de ce monde d'en bas, comme pour l'abriter du soleil, ondulant en saules, en lianes, ou se balançant en palmiers, les majectueuses gorgones de plusieurs pieds font, avec les arbres nains de l'isis, une forêt". La Mer (1861)  Jules Michelet Sur la tête de ce monde d'en bas, comme pour l'abriter du soleil, ondulant en saules, en lianes, ou se balançant en palmiers, les majectueuses gorgones de plusieurs pieds font, avec les arbres nains de l'isis, une forêt". La Mer (1861)  Jules Michelet
Sur la tête de ce monde d'en bas, comme pour l'abriter du soleil, ondulant en saules, en lianes, ou se balançant en palmiers, les majectueuses gorgones de plusieurs pieds font, avec les arbres nains de l'isis, une forêt". La Mer (1861)  Jules Michelet Sur la tête de ce monde d'en bas, comme pour l'abriter du soleil, ondulant en saules, en lianes, ou se balançant en palmiers, les majectueuses gorgones de plusieurs pieds font, avec les arbres nains de l'isis, une forêt". La Mer (1861)  Jules Michelet Sur la tête de ce monde d'en bas, comme pour l'abriter du soleil, ondulant en saules, en lianes, ou se balançant en palmiers, les majectueuses gorgones de plusieurs pieds font, avec les arbres nains de l'isis, une forêt". La Mer (1861)  Jules Michelet

Sur la tête de ce monde d'en bas, comme pour l'abriter du soleil, ondulant en saules, en lianes, ou se balançant en palmiers, les majectueuses gorgones de plusieurs pieds font, avec les arbres nains de l'isis, une forêt". La Mer (1861) Jules Michelet

NOVOTEL GOLF RESORT - BOGOR - INDONESIE

La palette végétale des jardins est à l'image de celle du parc botanique de Bogor.

Le jardin botanique de Bogor, l’un des plus prestigieux au monde au 19e siècle, a été fondé en 1817 par un naturaliste et botaniste allemand dénommé Reinwardt et qui travaillait pour le compte du gouvernement des Indes néerlandaises. Son but était surtout scientifique, il souhaitait notamment classer et recenser les plantes indigènes, mieux comprendre leur usage, voire leur potentiel médicamenteux. Scientifique certes, mais aussi businessman avant l’heure – comme tant de laboratoires pharmaceutiques aujourd’hui – Herr Reinwardt voulait également étudier les plantes pour mieux en tirer profit. Commercial bien entendu. Ces débuts auront aussi permis que le jardin puisse devenir un réel centre d’études et de promotion de l’agriculture et de l’horticulture en Indonésie.

NOVOTEL GOLF RESORT - BOGOR - INDONESIE

Les arbres à large couronne , comme le Banian ou le Durian sont utilisés pour constituer des zones d'ombres salvatrices, mais les palmiers avec leurs gracieuses frondes sont introduits pour chaque lieu et chaque besoin , le long des cheminements ou pour marquer un point d'eau comme avec les Licualas grandis (Palmier formant souvent une touffe. La base fibreuse des feuilles recouvre le stipe)

Mais aussi les multipliants , Chrysalidocarpus lutescens et les livistonia chinensis, Caryota urens , Cycas circinalis et surtout l'arbre du voyageur ( L’arbre du voyageur ou ravenale ou ravinala (Ravenala madagascariensis))qui se retrouve sur toutes les compositions paysagères de l'hôtel.

"Par moments, les palmiers se balancent comme pour secouer la poussière du jour". Eugène Fromentin"Par moments, les palmiers se balancent comme pour secouer la poussière du jour". Eugène Fromentin"Par moments, les palmiers se balancent comme pour secouer la poussière du jour". Eugène Fromentin
"Par moments, les palmiers se balancent comme pour secouer la poussière du jour". Eugène Fromentin"Par moments, les palmiers se balancent comme pour secouer la poussière du jour". Eugène Fromentin

"Par moments, les palmiers se balancent comme pour secouer la poussière du jour". Eugène Fromentin

NOVOTEL GOLF RESORT - BOGOR - INDONESIE

Les fougères et notamment les sujets épiphytes ( qui vivent sur une plante hôte sans la parasiter) évoquent par leurs formes retombantes des pendeloques . A l'image de la fougère "nid d'oiseau" ( Asplenium nidus) elles sont utilisées comme couvre-sols en tapis désordonnés avec les variétés Nephrolepis exaltata , tapis émergent les palmiers, Cycas , héliconia et Cordyline .

Sur le site , les plantes aquatiques sont d'une étonnante diversité, certaines sont très grosses comme les Nymphéas capensis ou minuscules comme Nymphoides indica, parfois accompagnées des Scirpes, des iris et des Papyrus en bordures des pièces d'eau.

« Chaque filet d’eau a son chemin. »  Proverbe bambara « Chaque filet d’eau a son chemin. »  Proverbe bambara
« Chaque filet d’eau a son chemin. »  Proverbe bambara « Chaque filet d’eau a son chemin. »  Proverbe bambara
« Chaque filet d’eau a son chemin. »  Proverbe bambara « Chaque filet d’eau a son chemin. »  Proverbe bambara

« Chaque filet d’eau a son chemin. » Proverbe bambara

NOVOTEL GOLF RESORT - BOGOR - INDONESIE

Les objets ornementaux permettent d'atteindre un parfait équilibre entre le naturel et le construit en s'inspirant du passé et de l'art Javanais (vasques sur piédestal , jarres, mais aussi les statues gardiennent des esprits et et des sites, singa ou lions de pierre...)

Le lion (Panthera leo) n'a jamais mis les pattes en Chine et au Japon, pourtant il est fortement représenté, notamment en Chine. Des lions, représentés avec une crinière bouclée, montent la garde devant les pagodes, comme celle de Kuthodaw, dans les temples bouddhistes, les ponts et palais. Ces lions de pierre appelés Koma-Inu au Japon, font office de protecteur et d'avertissement : ils représentent la séparation entre l'extérieur profane et l'intérieur sacré. Attestés dès le IIIé siècle en Chine et au cours de l'ère Heian au Japon, les lions chinois et japonais sont très stylisés

En Asie du Sud Est les traditions ornementales et artistiques sont nombreuses et d'une grande richesse passant des sculptures , aux bas reliefs et aux panneaux sculptés.

« La sculpture, comme tous les arts, est une voie royale pour connaître le monde et en percer les secrets. »  Olivier Delahaye « La sculpture, comme tous les arts, est une voie royale pour connaître le monde et en percer les secrets. »  Olivier Delahaye « La sculpture, comme tous les arts, est une voie royale pour connaître le monde et en percer les secrets. »  Olivier Delahaye
« La sculpture, comme tous les arts, est une voie royale pour connaître le monde et en percer les secrets. »  Olivier Delahaye « La sculpture, comme tous les arts, est une voie royale pour connaître le monde et en percer les secrets. »  Olivier Delahaye « La sculpture, comme tous les arts, est une voie royale pour connaître le monde et en percer les secrets. »  Olivier Delahaye

« La sculpture, comme tous les arts, est une voie royale pour connaître le monde et en percer les secrets. » Olivier Delahaye

NOVOTEL GOLF RESORT - BOGOR - INDONESIE

En accompagnement de l'hôtel le parcours du golf Bogor Raya a été dessiné par l'architecte australien Graham V. Marsch et le paysagiste du Bensley group.

18 trous, PAR 71 sur 64 hectares dans un paysage remarquable ponctué d'Araucaria (Araucaria angustifolia - "arbre candélabre") et de palmiers .

Étymologie : le nom "araucaria" est d'origine indienne ; son surnom "désespoir des singes" s'explique par ses feuilles en écailles acérées qui empêchent son escalade par les singes.

"A chaque parcours, on trouve dix huit pièces de théâtre, parfois tragiques, parfois comiques" (Arnold Haultain) "A chaque parcours, on trouve dix huit pièces de théâtre, parfois tragiques, parfois comiques" (Arnold Haultain) "A chaque parcours, on trouve dix huit pièces de théâtre, parfois tragiques, parfois comiques" (Arnold Haultain)
"A chaque parcours, on trouve dix huit pièces de théâtre, parfois tragiques, parfois comiques" (Arnold Haultain)

"A chaque parcours, on trouve dix huit pièces de théâtre, parfois tragiques, parfois comiques" (Arnold Haultain)

UN ARBRE EN VEDETTE :

L'ARBRE DU VOYAGEUR

L’arbre du voyageur ou ravenale ou ravinala (Ravenala madagascariensis) est une plante tropicale de la famille des Strelitziaceae, originaire de Madagascar. Espèce endémique, c'est aussi la seule espèce du genre dans l'île.

Ravinala est le nom malgache de l'arbre. Son nom vernaculaire dans les langues occidentales viendrait du fait que l'eau conservée dans la gaine foliaire à la base de ses feuilles permet au voyageur de se désaltérer ; les oiseaux ne s'en privent d'ailleurs pas .

Ravenala madagascariensis est une plante endémique de l'île de Madagascar. Contrairement à son appellation « d'arbre du voyageur », il ne s'agit pas d'un arbre au sens botanique du terme mais une plante herbacée érigée sur un stipe de plus de 10 mètres de hauteur qui la fait ressembler à un palmier. Ses larges feuilles pouvant atteindre plus de 3 mètres de longueur sont disposées en un éventail très caractéristique repérable de très loin et elles ressemblent à celles du bananier. La floraison blanc crème rappelle celle de son cousin proche, l'oiseau de Paradis, qui fait partie de la même famille (Streliziacées) et dont la pollinisation dans son pays d'origine est assurée de façon originale par les lémuriens et les chauves-souris.

"Leurs feuilles palmifides — nervures d'émeraude sur limbe d'azur — avec pétioles d'humeur égale, partent d'une tige centrale
qui a gonflé dans le prolongement du tronc, ou stipe, avant de s'incurver gracieusement, sur un plan vertical, de part et d'autre de cette tige, évoquant la forme d'une plume de paon
à son extrémité, ou celle d'un éventail ouvert dont les lames, à leur pointe, seraient ornées d'une matière ondoyante et touffue: plumes d'autruche" ...Jean orizet

« Oublié dans son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur.  » de Marcel Carné« Oublié dans son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur.  » de Marcel Carné« Oublié dans son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur.  » de Marcel Carné
« Oublié dans son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur.  » de Marcel Carné« Oublié dans son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur.  » de Marcel Carné« Oublié dans son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur.  » de Marcel Carné

« Oublié dans son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur. » de Marcel Carné

Tag(s) : #Novotel Bogor resort - Indonesie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :