Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HOTEL JARDINES DE NIVARIA - TENERIFE - CANARIES

JARDINS PAYSAGERS DES HOTELS

COUP DE CŒUR - SO LANDSCAPE

Hôtel Jardines de Nivaria - Ténérife -îles Canaries .

(groupe Adrian hoteles )

Un établissement luxueux en front de mer sur la costa Adeje au Sud de Ténérife .
5 ***** 271 chambres et suites avec 4 hectares de sublimes jardins d'inspiration mauresque et tropicale .

"Le bonheur ne s'écrit pas, il est comme les étoiles filantes: celui qui ne le voit pas ne le verra jamais". Premières heures au paradis (2008) Citations de Hafid Aggoune Références de Hafid Aggoune

"Le bonheur ne s'écrit pas, il est comme les étoiles filantes: celui qui ne le voit pas ne le verra jamais". Premières heures au paradis (2008) Citations de Hafid Aggoune Références de Hafid Aggoune

Au bord de la plage de sable de Fañabe, au sud de Tenerife, un luxueux hôtel, unique par son architecture, Rafael Adrián s’est chargé personnellement de l’architecture des hôtels, qui intègre dans le style traditionnel des Canaries une ambiance art déco comme en témoigne la spectaculaire coupole de verre artisanale de 12000 pièces, qui surplombe le hall d’entrée (Ce magnifique dôme représente toutes les étoiles et constellations du ciel de Ténérife dans la nuit du 21 mars, lors de l’équinoxe). L’hôtel compte aussi de nombreuses œuvres d’art et antiquités.. De magnifiques jardins exubérants , avec fontaines et cascades, entourent l’ensemble.

Jardines de Nivaria a ouvert ses portes le 6 Juin 1997 et rénové en 2006. Son nom provient de ses magnifiques jardins, d'inspiration mauresque, et de « Nivaria » qui fût le nom donné à l’île de Ténérife par le géographe Plinio.

On pourrait croire que les îles Canaries portent ce nom à cause des petits oiseaux jaunes qui chantent très bien. Hé bien il n'en est rien. Les îles Canaries doivent leur nom à des grands chiens car canariae insulae en latin veut dire ''îles aux chiens''. On pourrait croire que les îles Canaries portent ce nom à cause des petits oiseaux jaunes qui chantent très bien. Hé bien il n'en est rien. Les îles Canaries doivent leur nom à des grands chiens car canariae insulae en latin veut dire ''îles aux chiens''.
On pourrait croire que les îles Canaries portent ce nom à cause des petits oiseaux jaunes qui chantent très bien. Hé bien il n'en est rien. Les îles Canaries doivent leur nom à des grands chiens car canariae insulae en latin veut dire ''îles aux chiens''. On pourrait croire que les îles Canaries portent ce nom à cause des petits oiseaux jaunes qui chantent très bien. Hé bien il n'en est rien. Les îles Canaries doivent leur nom à des grands chiens car canariae insulae en latin veut dire ''îles aux chiens''.
On pourrait croire que les îles Canaries portent ce nom à cause des petits oiseaux jaunes qui chantent très bien. Hé bien il n'en est rien. Les îles Canaries doivent leur nom à des grands chiens car canariae insulae en latin veut dire ''îles aux chiens''. On pourrait croire que les îles Canaries portent ce nom à cause des petits oiseaux jaunes qui chantent très bien. Hé bien il n'en est rien. Les îles Canaries doivent leur nom à des grands chiens car canariae insulae en latin veut dire ''îles aux chiens''.

On pourrait croire que les îles Canaries portent ce nom à cause des petits oiseaux jaunes qui chantent très bien. Hé bien il n'en est rien. Les îles Canaries doivent leur nom à des grands chiens car canariae insulae en latin veut dire ''îles aux chiens''.

HOTEL JARDINES DE NIVARIA - TENERIFE - CANARIES

Un paradis botanique de palmiers, arbres du voyageur, de fleurs odorantes et de jardins magnifiquement paysagés entoure l’hôtel.

L'ambiance tropicale est parfaitement mise en valeur par un éclairage superbe qui ouvre les portes d'une autre ambiance nocturne qui met parfaitement en valeur le minéral et le végétal .

Le destin des îles, affirme Juan Carlos de Sancho en prologue de Poetas de Islas Canarias, est d’être « unies par ce qui les sépare »[1] : la mer. En rédigeant cette anthologie de poésie canarienne du 20ème siècle, il fait œuvre d’engagement en faveur d’une pensée archipélique qui transcenderait les seules îles Canaries -
Le destin des îles, affirme Juan Carlos de Sancho en prologue de Poetas de Islas Canarias, est d’être « unies par ce qui les sépare »[1] : la mer. En rédigeant cette anthologie de poésie canarienne du 20ème siècle, il fait œuvre d’engagement en faveur d’une pensée archipélique qui transcenderait les seules îles Canaries - Le destin des îles, affirme Juan Carlos de Sancho en prologue de Poetas de Islas Canarias, est d’être « unies par ce qui les sépare »[1] : la mer. En rédigeant cette anthologie de poésie canarienne du 20ème siècle, il fait œuvre d’engagement en faveur d’une pensée archipélique qui transcenderait les seules îles Canaries -
Le destin des îles, affirme Juan Carlos de Sancho en prologue de Poetas de Islas Canarias, est d’être « unies par ce qui les sépare »[1] : la mer. En rédigeant cette anthologie de poésie canarienne du 20ème siècle, il fait œuvre d’engagement en faveur d’une pensée archipélique qui transcenderait les seules îles Canaries - Le destin des îles, affirme Juan Carlos de Sancho en prologue de Poetas de Islas Canarias, est d’être « unies par ce qui les sépare »[1] : la mer. En rédigeant cette anthologie de poésie canarienne du 20ème siècle, il fait œuvre d’engagement en faveur d’une pensée archipélique qui transcenderait les seules îles Canaries - Le destin des îles, affirme Juan Carlos de Sancho en prologue de Poetas de Islas Canarias, est d’être « unies par ce qui les sépare »[1] : la mer. En rédigeant cette anthologie de poésie canarienne du 20ème siècle, il fait œuvre d’engagement en faveur d’une pensée archipélique qui transcenderait les seules îles Canaries -

Le destin des îles, affirme Juan Carlos de Sancho en prologue de Poetas de Islas Canarias, est d’être « unies par ce qui les sépare »[1] : la mer. En rédigeant cette anthologie de poésie canarienne du 20ème siècle, il fait œuvre d’engagement en faveur d’une pensée archipélique qui transcenderait les seules îles Canaries -

HOTEL JARDINES DE NIVARIA - TENERIFE - CANARIES

Piscines et cascades reconstituées se succèdent largement envahies par les palmiers des canaries , les palmiers multipliants aux troncs multiples et les yuccas, les strelizias.

Les jardins mauresques sont héritiers d’une maîtrise des sciences hydrauliques qui surent transformer des espaces arides en plantations fertiles.

Développé sous l’empire perse, ce type de plantation, appelé arsat, présente une structure géométrique qui se déploie le long de canaux d’irrigation, technique qui fut développée principalement au Moyen-Orient entre le XIIème et le XIVème siècle.

Sans en avoir la géométrie, les jardins de l'hôtel sont orientés autour du thème de l'eau; Développés sous l’empire perse, les jardins du Moyen-Orient se veulent figures du paradis, celui d’un paradis terrestre de verdure et de fraîcheur au milieu du désert. En effet, ces jardins se conçoivent comme des oasis closes autour de trésors, l’eau. Importés jusqu’en Espagne lors de son occupation par les Maures du VIIIème au XVème siècle,

« L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec « L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec
« L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec « L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec « L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec
« L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec « L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec
« L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec « L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec

« L’eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu’une cascade. » de Proverbe grec

HOTEL JARDINES DE NIVARIA - TENERIFE - CANARIES

Ce jardin possède d’importantes collections de plantes tropicales et subtropicales. Des arbres superbes et de grand intérêt en raison de leurs dimensions, leur âge, leur rareté ou leur provenance lointaine.

Des dragonniers (Dracanea draco)si caractéristiques de la végétation des Canaries .

Les palmiers des Canaries enveloppent d'ombrage l'ensemble des jardins .

Le Phoenix canariensis produit un seul stipe de couleur marron gris qui peut atteindre plus de 20 mètres de hauteur et 60cm de diamètre. Il est recouvert de sortes d'énormes écailles, en fait la base coupée des anciens pétioles, qui forment un motif typique du genre Phoenix.

La couronne du Phoenix canariensis se compose de plus de 150 feuilles pennées, de plus de 5 mètres de longueur, avec des pinnules étroites, plissées en forme de V, assez rigides, irrégulièrement disposées sur le rachis, de couleur vertes. Le pétiole, de 50cm à plus d'un mètre de longueur, est couvert d'épines sur les cotés.

"Les figues, les muscas, les pesches, les melons Y couronnent ce dieu qui se delecte à boire Et les nobles palmiers, sacrez à la victoire, S’y courbent sous des fruits qu’au miel nous esgalons." L’automne des Canaries Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT"Les figues, les muscas, les pesches, les melons Y couronnent ce dieu qui se delecte à boire Et les nobles palmiers, sacrez à la victoire, S’y courbent sous des fruits qu’au miel nous esgalons." L’automne des Canaries Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT
"Les figues, les muscas, les pesches, les melons Y couronnent ce dieu qui se delecte à boire Et les nobles palmiers, sacrez à la victoire, S’y courbent sous des fruits qu’au miel nous esgalons." L’automne des Canaries Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT"Les figues, les muscas, les pesches, les melons Y couronnent ce dieu qui se delecte à boire Et les nobles palmiers, sacrez à la victoire, S’y courbent sous des fruits qu’au miel nous esgalons." L’automne des Canaries Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT
"Les figues, les muscas, les pesches, les melons Y couronnent ce dieu qui se delecte à boire Et les nobles palmiers, sacrez à la victoire, S’y courbent sous des fruits qu’au miel nous esgalons." L’automne des Canaries Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT"Les figues, les muscas, les pesches, les melons Y couronnent ce dieu qui se delecte à boire Et les nobles palmiers, sacrez à la victoire, S’y courbent sous des fruits qu’au miel nous esgalons." L’automne des Canaries Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT

"Les figues, les muscas, les pesches, les melons Y couronnent ce dieu qui se delecte à boire Et les nobles palmiers, sacrez à la victoire, S’y courbent sous des fruits qu’au miel nous esgalons." L’automne des Canaries Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT

Tag(s) : #Jardines de Nivaria-Ténérife- Canaries, #CANARIES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :